Graisse

<

class="

">je recommande sans aucune hésitation la pratique des bains dérivatifs avec les poches de gel>

Sans problème de santé particulier, j’ai décidé d’intégrer les bains dérivatifs dans mon hygiène de vie. Je les pratique depuis 3 ans maintenant. J’ai très rapidement pris l’habitude de mettre une poche YOKOOL dès que je suis chez moi. Du coup, j’arrive facilement à faire au-moins 2 heures par jour, souvent beaucoup plus. Avoir ce réflexe « je suis chez moi, je mets les poches de gel » est vraiment ce qui permet de le faire sérieusement. Sinon le temps file, on fait d’autre chose, et on n’a plus assez de temps.

Les changements que j’ai pu constater sont les suivants :

  • J’ai perdu mes « joues de bébé », et d’une manière générale toutes les graisses excédentaires qui restaient logées ça et là depuis toujours.
  • Je ne me lève plus la nuit pour aller faire pipi.
  • Une cicatrice vieille de 2 ans, qui n’évoluait plus depuis un moment, a disparu.

Deux choses à noter :

  • J’ai parallèlement adopté le Miam-Ô-Fruits et Miam-Ô-5 à mon alimentation, donc cela a sûrement aidé l’efficacité des bains.
  • France Guillain indique que les bains dérivatifs peuvent aider à lutter contre les pieds et les mains froids. Cela n’a pas été mon cas.

En tout cas, je recommande sans aucune hésitation la pratique des bains dérivatifs avec les poches de gel.

C’est facile, et tous mes amis qui les ont essayé aussi ont vu des changements positifs. Principalement la disparition des graisses excédentaires logées dans les joues, fesses, etc. Disparition de la cellulite.

Mais aussi tout plein d’autres effets qui dépendent des gens. Cela me conforte donc dans l’idée que c’est une hygiène de vie simple à mettre en oeuvre, et efficace !

Nicolas A.
30 ans
<

class="

">La pratique du bain dérivatif a régulé mon poids>

Le bain dérivatif associé au régime alimentaire « miam aux fruits et miam aux 5 éléments » m’ont fait fondre les graisses en quelques mois -9 kg, je fais le même poids qu’à 20 ans, j’ai retrouvé une souplesse et je me sens moins engoncé dans mes vêtements, je souhaite ne plus perdre de poids, j’espère aussi être moins fatigué à l’avenir (coups de barres l’après-midi), j’aimerais que ce soit aussi efficace pour mon épouse qui adopte le même régime depuis 10 mois non pas pour perdre du poids mais pour en prendre et retrouver de l’énergie, pour l’instant ce n’est pas le cas.

Michel R.
59 ans
<

class="

">Le Bain Dérivatif a sauvé mon 2ème cerveau>

Jai démarré les bains dérivatifs à la suite d’une forte constipation lors de ma grossesse. je cherchais un moyen simple et naturel pour accélérer mon transit. Au départ peu d’effets.

je persiste mais je ne vois pas d’amélioration et puis je me rends compte que j’ai besoin d’avoir vraiment très chaud au moment du bain je décide donc de me couvrir en pratiquant Le Bain Dérivatif au-dessus d’une bassine et là au bout de 3 jours le transit c’est la révélation !

Transit parfait.Par la même occasion je m’intéresse à l’alimentation et au miam-ô-fruits! Jackpot. Aujourd’hui j’ai un peu délaissé la bassine et je pratique les poches YOKOOL uniquement quand je sens mon transit ralenti ou lorsque j’ai besoin d’être vraiment en forme avec peu d’heures de sommeil.

Ce n’est pas régulier je m’en sers par cycles et je sais pertinemment qu’il ne faudrait jamais s’arrêter tellement cela est régénérant. Typiquement, je mets la poche YOKOOL le soir avant de dormir sans vêtements. Aujourd’hui, j’ose affirmer que le bain dérivatif a sauvé mon 2ème cerveau d’une putréfaction assurée.

Merci à France Guillain (qui m’a souvent éclairée) et à toute son équipe.

Carole C.
33 ans
<

class="

">Je pratique le bain dérivatif car il me permet de mieux dormir>

Je pratique le bain dérivatif car il me permet de mieux dormir.

Il préserve de l’embonpoint surtout après un diner un peu copieux le soir avec des amis donc meilleure élimination de la graisse abdominale.

On peut si l’on est très assidu perdre quelques kilos… Moi je ne peux plus m’en passer.

michele m.
65 ans