Stress

<

class="

">Je pratique depuis 4 ans et c’est vital pour moi>

Bonjour Cela fait déjà quatre ans que je pratique les bains dérivatifs Par rapport à mes amie du même âge quelle différence de silhouette d’énergie pas de douleur moins de rides sommeil excellent Anti stress

Il n’y a pas un seul jour où je ne pratique pas c’est vital pour moi même quand je voyage mes bambinettes me suivent Je diffuse l’information très très souvent à qui veut l’entendre

Merci France de ce partage

Frédérique A.
55 ans
<

class="

">J’ai testé avec succès en situation de gros stress et lors de crise d’herpès génital>

J’ai découvert les poches de gel selon la méthode France Guillain en 2012.

Je traversais un deuil douloureux, et des yo-yo émotionnels.

L’utilisation des poches de gel m’a apporté plusieurs bienfaits: Un apaisement, de la sérénité, Un sommeil de qualité dès le troisième jour, Ma peau sèche redevenue souple, Un meilleur transit intestinal, Et en cadeau bonus, mon ventre s’est retendu!

Après cinq mois d’utilisation régulière des poches de gel, j’ai franchi une nouvelle étape, celle de ne plus porter de culotte, chaque fois que possible.

Mon périnée est ainsi au frais de la façon la plus naturelle qui soit, et c’est encore plus facile à gérer. Les bénéfices sont les mêmes qu’avec les poches de gel.

J’ai tout de même gardé mes poches de gel et je les prête à d’autres personnes: avec le petit tissu de protection, c’est pratique et hygiénique!

Je les ai fait tester avec succès en situation de gros stress, et aussi lors de crise aggravée d’herpès génital, et cela a bien fonctionné.

Le principe de maintenir le périnée au frais est logique et naturel, c’est important de le comprendre. Merci France Guillain !

Céline V
47 ans
<

class="

">Les bienfaits sont multiples, anti-stress, bonne mémoire>

Avec mon épouse nous pratiquons les bains dérivatifs depuis de nombreuses années. Au travail je dépose une grande poche de gel YOKOOL sur mon siège toute la journée.

Les bienfaits sont multiples, anti-stress, bonne mémoire, nous n’avons plus jamais eu la grippe, ni un rhume. Les bains dérivatifs c’est trop cool. Essayer c’est les adopter.

Michel D.
62 ans
<

class="

">Il est devenu dans ma pratique le passage detox incontournable des patients atteints de maladies chroniques>

Cela fait des années que je pratique le bain dérivatif ainsi que mon mari, nos enfants devenus adultes, et de nombreux patients. Il est devenu dans ma pratique le passage detox incontournable des patients atteints de maladies chroniques, le premier traitement antidouleur des patients atteints de pathologies douloureuses inflammatoires( lyme..fibromyalgie,migraines etc..)le remède antistress prioritaire après des journées surbookées… Je pourrais raconter des centaines de fioretti sur les BD comme on les appelle chez moi…

Deux petits exemples: Mon fils en première année de médecine attrappe la rougeole (ainsi que nos six autres enfants!) Il est furieux contre moi sa mère qui ne l’ai pas vacciné… Il fait des BD toutes les deux heures et sa rougeole dure moins de 72h..contre 10jours pour ses frères et soeurs..( Il passera avec succès son concours la semaine suivante)

Une jeune femme se traine de spécialiste en spécialiste pour des migraines irréductibles… Enceinte, cela s’aggrave… elle règle ce problème en trois jours definitivement, avec la pratique des BD!!

Voilà merci infiniment à France Guillain et tous ceux qui œuvrent à faire connaître cette merveille accessible à tout âge et tout budget!

joelle l.
62 ans
<

class="

">Quinze jours après ma silhouette a commencé à s’ affiner>

J’utilise les bains dérivatifs depuis septembre 2015 . Quinze jours après ma silhouette a commencé à s’ affiner ça été très visible, le tour de taille, les bras, j’ai perdu 2 kg.

J’avais des crampes la nuit qui se sont stoppées, mes jambes sont plus belles, je me sens mieux. Je suis moins stressée quand je dois prendre la parole dans une assemblée, j’en suis très surprise, ça a changé ma vie et je le fais tous les jours.

Catherine H.
52 ans
<

class="

">Rester ZEN avec YOKOOL>

En période de stress, je m’aide avec les pochettes YOKOOL de rester « zen »

Christine B.
54 ans